rituels dans le couple

L’importance des rituels dans le couple

Claire et moi accordons beaucoup d’importance aux rituels dans notre vie de tous les jours, notamment les rituels de couple, qui garantissent une vie à deux sereine et détendue.

Parmi ces rituels, il en est un, essentiel, que nous pratiquons depuis presque le tout début : c’est celui qui consiste à accompagner le départ de l’autre et à accueillir son retour. Il s’agit sûrement du rituel le plus important pour la santé de notre couple. On pourrait croire que quelques mots échangés, un câlin, le simple fait d’accompagner son conjoint à la porte à son départ sont des détails. Rien n’est plus faux. Rien n’est anodin dans cette pratique. Les mots, les gestes, l’attitude, tout joue un rôle.

Comment ça se passe chez nous ? Naturellement, je dirais. Oui, car après plus de 10 ans de pratique, c’est devenu un réflexe, un fonctionnement automatique, une nécessité. Mais dans les faits ? Des choses tellement simples.

Claire est sur le départ et me le fait savoir. J’arrête mes activités sur-le-champ, je me déplace et l’accompagne vers la porte. Avant d’ouvrir la porte, nous échangeons quelques mots, nous serrons dans les bras l’un de l’autre et nous embrassons. Puis, Claire ouvre la porte et, soit elle part au pas de course (pressée, ou en retard…), soit on se refait un câlin parce c’est souvent dur pour elle de quitter le cocon.

Que s’est-il passé ? Par mon attitude, en laissant temporairement de côté mes activités ou mes occupations, j’envoie un message fort à ma compagne : je reconnais ton existence et je te fais savoir que tu es la personne la plus importante de ma vie. Je prends un peu de temps pour te le montrer, parce qu’à ce moment là, ce qui compte, c’est toi, c’est ton départ. Le reste peut attendre.

Pour le retour, le rituel est sensiblement le même. Il y a toujours cette notion de prise en compte de l’autre, d’acceptation, de don de temps et d’attention. On peut y ajouter, parce que c’est le point essentiel du rituel du retour, un dernier élément. Nous appelons ça la fête du retour. C’est très simple, c’est tout bête. Claire rentre, je l’accueille à la porte, et je lui montre que je suis content de la voir, je lui dis parfois. Vous avez sûrement déjà vu un chien faire la fête à quelqu’un qu’il aime bien à son retour. C’est du même ordre. Pas de pudeur, pas de faux-semblants, on est heureux, on le montre, on le fait savoir. Et pourquoi pas de façon exubérante ? Avec une petite danse, en sautillant ou en faisant de grands gestes ?

Est-ce que ça marche aussi quand c’est moi qui sort ou qui rentre ? Je vous rassure, oui. Claire est très démonstrative.

Enregistrer

Posted in Fonctionnement et rituels and tagged , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *