comment gerer un conflit

Comment gerer un conflit ? Première étape

Comment gerer un conflit ? Vous venez de vous “disputer” avec une personne que vous aimez. Ces mots qu’elle a prononcés ou écrits vous obsède. Peut-être que cette personne vous évite aussi. Vous avez du mal à dormir, de la difficulté à vous concentrer sur vos tâches et à profiter des gens avec qui vous êtes. Les conflits peuvent vraiment vous gâcher la vie et vous empêcher d’en profiter comme il faudrait. Aussi équilibré que l’on soit, on se retrouve inévitablement confronté à ce genre d’épisodes désagréables qui nous pompent littéralement notre énergie. Alors comment peut on faire pour éviter ces moments désagréables ?

Méthodologie pour gerer un conflit

La communication non violente n’est pas qu’une solution pour bisounours en dehors de la réalité mais bien un outil puissant pour une vie plus heureuse, à la portée de tous.

La communication non violente

Notre société nous rend expert dans la critique mais nous forme bien peu aux techniques pour gérer un conflit et le résoudre. La méthodologie que je vais expliquer s’applique aussi bien aux conflits au sein d’un couple, qu’entre deux sœurs, deux tribus ou même dans le milieu professionnel. Bref, elle s’applique à tous les conflits. Nous devons cette méthodologie à un expert dans le domaine : Marshall B Rosenberg, le papa de la communication non violente.

Les étapes pour gérer un conflit

  1. Exprimer ses besoins
  2. Comprendre les besoins de l’autre
  3. Vérifier si on a bien compris les besoins de l’autre
  4. Faire preuve d’empathie pour permettre à l’autre d’entendre nos besoins
  5. Traduire les besoins en une stratégie d’actions positives

Ça peut paraitre simpliste mais ça ne signifie pas que l’exercice est facile.

 

Comment gerer un conflit ? Exprimer ses besoins

Un besoin n’est pas une stratégie

Pour entamer la résolution d’un conflit nous devons réussir à exprimer clairement nos besoins. Cela peut sembler trivial, et pourtant ! Rien de plus difficile que de mettre au clair ses pensées. Dans un de ses ouvrages, Marshall B. Rosenberg nous donne l’exemple d’un couple qui traînait le même conflit depuis presque 40 ans. Ce n’est pas faute d’en avoir parlé mais ils n’avaient compris ni leur propre besoin ni celui de l’autre. Souvent, nous confondons besoin et stratégie pour y répondre. Exprimer la stratégie, plutôt que le besoin, peut rapidement sonner comme un reproche et attiser les tensions. Un besoin n’est pas négociable et ne dépend pas d’une personne en particulier. Pour comprendre un besoin, il faut descendre au plus profond de soi.

 

Voici des exemples de besoins :

intimité, compréhension, réconfort, plaisir physique, expression de soi, sécurité, repos, justice, confiance, amour, cohérence, reconnaissance, confort, soutien, acceptation, bienveillance, réconfort, chaleur humaine…

 

Passons à la pratique

Voici un exemple de communication qui semble claire en apparence mais qui finalement ne l’est pas.

“J’aimerais que tu sois plus attentionné”.

Cette remarque peut être prise comme une critique parce que ça sous entend que l’autre n’est pas attentionné. Alors que finalement, elle est l’expression d’un besoin tout à fait légitime. Quel est-il ? Tout dépend de la situation mais il peut s’agir d’un besoin de : réconfort, d’intimité, d’amour, de chaleur humaine…

Si nous disons :

“J’ai besoin de réconfort.”

Nul doute que l’échange devrait mieux se passer.

 

Comment gerer un conflit : comprendre les besoins de l’autre

    Décalage d’apprentissage

Quand on découvre un outil de développement personnel ou de gestion de ses relations, il est assez frustrant de ne pas pouvoir le partager. Nous avons beau conseiller la lecture d’un ouvrage ou d’un article, il peut se passer parfois plusieurs années avant qu’il ou elle se décide à suivre notre recommandation de lecture. Patience et tolérance sont indispensables.

“Rien n’est plus puissant qu’une idée dont l’heure est venue”

Victor Hugo

Ce qui signifie que la personne en face de nous ne saura pas forcément exprimer ses besoins de manière claire et ne comprendra pas non plus notre insistance à être plus précis.

 

    Au delà des mots

Notre mission sera donc de non seulement d’exprimer nos besoins mais aussi de comprendre ceux de notre partenaire. Ne nous focalisons pas sur les mots utilisés, évitons de nous sentir jugé. Plus facile à dire qu’à faire. Concentrons nous sur les besoins que l’on tente de nous exprimer et tentons de traduire. Avec l’habitude, nous devrions devenir de plus en plus doué dans cette pratique.
Comment gerer un conflit ? Commençons d’abord par apprendre à exprimer nos besoins et comprendre ceux de l’autre. La semaine prochaine, je continuerai à détailler la méthodologie de résolution. Et vous, avez-vous des exemples récents de “disputes” durant lesquelles vous n’avez pas su exprimer clairement vos besoins ?

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :methodologie pour s entendre dans un couple
Posted in Communication, Problème de couple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *