calins

Les calins vous rendent plus forts

Qu’y a-t-il de plus agréable que d’être étreint par l’être aimé ? Les calins sont bons pour la santé, il serait bête de s’en priver.

Dans ma famille, on ne sait pas dire aux autres qu’on les aime. On ne sait pas non plus leur dire des choses agréables ou des paroles encourageantes. Quid des calins ? Même chose. Les contacts physiques sont rares et se limitent généralement aux rituels sociaux d’usage : on se fait la bise pour se dire bonjour ou bonne nuit et c’est à peu près tout. Remarquez, ce n’est déjà pas si mal. On ne se jette pas de mots orduriers au visage, on n’en est jamais venus aux mains, et même si la tendance est à se lancer des piques, on a quand même des façons (très) discrètes et bien à nous de montrer qu’on tient les uns aux autres.

Alors, pour quelqu’un comme moi, qui vient d’un milieu où on ne dit pas et où on ne montre pas, la première fois que j’ai «subi» un calin, c’était franchement déroutant.

Claire et moi étions ensemble depuis peu, à peine plus de quelques semaines, et elle a eu l’idée saugrenue, comme ça, sans crier gare, de me prendre dans ses bras et de me caresser le dos avec ses deux mains. Les connaisseurs identifieront tout de suite la calin standard. Pour ma part, avant d’identifier la chose comme telle, je suis passé par quelques instants de réflexion intense afin d’appréhender ce qui m’arrivait.

Ne comprenant pas immédiatement la situation, je me suis trouvé embarrassé, les bras ballants, à ne pas trop savoir comment réagir. Il ne s’agissait sûrement pas d’une manœuvre hostile car bien qu’insolite, cette interaction étrange n’était franchement pas désagréable. J’ai laissé faire. Puis, j’ai compris.

«Mais oui ! C’est un calin ! On ne fait pas ça chez moi, c’est bizarre…»

L’illumination enfin reçue, j’ai participé plus activement à ce calin, et adapté ma gestuelle à la situation, ne restant pas comme un benêt les bras le long du corps.

Voilà, j’avais fait mon premier calin. De nombreux ont suivi, j’ai fini par m’y habituer et à grandement les apprécier pour ce qu’ils sont : un moment de complicité et d’intimité. Un de ces petits rituels de rien du tout qui peuvent tout changer dans le couple.

Le calin, c’est chouette, c’est agréable et ça peut à coup sûr désamorcer des conflits dans le couple. Mais il ne se limite pas à ça. C’est encore mieux que ça. Le calin est bon pour la santé.

D’une manière générale, toute interaction avec un autre être humain est vécue comme positive par le corps et le cerveau. Même si l’interaction n’est pas de qualité (s’il s’agit d’une altercation, par exemple), elle a le mérite d’exister. Le cerveau se contente de ce qu’il a, il préfère de loin une interaction médiocre à aucune interaction du tout.

De nombreuses expériences ont été menées sur ce type de sujet. Les conclusions sont parfois étonnantes. Comme celle-ci sur des souriceaux séparés en trois groupes pendant une période. Le premier groupe avait droit à des caresses sur le dos à différents moments de la journée. Les souriceaux du second groupe étaient «maltraités» à ces mêmes moments. Quant au dernier groupe, il était laissé de côté, sans contacts ni positifs, ni négatifs. A la fin de l’expérience , on a comparé les souriceaux des différents groupes (vivacité, poids, appétit, comportement…). Quels sont donc les souriceaux qui se portaient le mieux ? Ceux du premier groupe, évidemment. Et ceux qui se portaient le moins bien ? Ceux du dernier, ceux dont on ne s’occupait pas. Hé oui.

Voilà pourquoi, même au sein de leur couple, certaines personnes préfèrent l’affrontement et le conflit à la torpeur et à l’indifférence. Typiquement : “Je préfère qu’on me gronde plutôt qu’on m’ignore”

Alors, si de piètres interactions peuvent être bonnes pour votre santé physique et mentale, imaginez le pouvoir incroyable que peuvent renfermer les calins.

Les calins stimulent aussi le système immunitaire et activent la circulation lymphatique, concourant ainsi à une meilleure résistance aux maladies et une meilleure forme physique générale.

Et dire que ça ne coûte rien, en plus ! Il serait dommage de s’en priver.

Vous allez manquer à votre médecin 😉

 

Enregistrer

Posted in Fonctionnement et rituels and tagged , .

6 Comments

  1. Pingback: Ce papa qui dort mal - Une Vie De Couple

  2. Pingback: Se retrouver après bébé - Une Vie De Couple

  3. Bonjour,
    j’espère que vous avez passé de belles fêtes de Noël.
    J’aime beaucoup ton article et à peu de choses prêts j’aurais pu l’écrire aussi 😉
    Comme toi, Cyril, je viens d’une famille où les câlins ne sont pas coutumiers et encore moins l’expression des sentiments.
    Du coup, la première fois… ça m’a fait bizarre mais depuis je me rattrape et j’adore ça.
    Bonne journée

    • Merci pour ton commentaire.
      On a passé de supers fêtes, j’espère qu’elles ont été bonnes pour toi également.
      En effet, les câlins au début, ça peut faire bizarre mais il devient difficile de s’en passer une fois qu’on y a pris goût… Et on y prend goût très vite 😉

  4. Pingback: On se fait un câlin ? – Miss bon plan Strasbourg

  5. Pingback: On se fait un câlin ? - Miss bon plan Strasbourg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *